TrainWorld – Le train-train belge !

By Patrice
Cet article fait partie de la série 4 jours à Bruxelles - Belgique
Show More Posts
Si vous avez été, comme moi depuis tout petit, bercé par le doux rêve des trains et du voyage, voici un endroit à ne rater SOUS AUCUN PRÉTEXTE lors de votre séjour à Bruxelles. Train-World, c’est un peu le disneyland du ferroviaire ! Le capitalisme, les montagnes russes et la décadence en moins. Je vous emmène avec moi visiter le temple de la locomotive belge.

 

Embarquement immédiat pour Train-World, à Schaerbeek aux portes de Bruxelles
Embarquement immédiat pour Train-World, à Schaerbeek aux portes de Bruxelles

À lui seul, le Musée du train Belge est déjà une histoire. De là à faire un musée du Musée, peut-être pas, même si les belges sont joueurs ! Train-World est né en 2015, après quelques retards à la livraison prévue initialement en 2014. Mais plus c’est long …

Depuis la fin des années 80, la direction de la Société Nationale des Chemins de fer Belges (SNCB) réfléchit à la création d’un musée du rail. Avec l’idée, notamment, de dépoussiérer et réutiliser les nombreuses rames et locomotives à l’état végétatifs depuis plusieurs décennies dans les dépôts de Louvain (entre autre). Un groupe de travail, rapidement guidé par les différents niveaux de politique, aura mis plus de 20 années pour choisir définitivement l’emplacement de la gare de Schaerbeek (plutôt qu’Ostende) et définir les contours du projet.

Les impressionnantes cartes dynamiques au cœur de Train-World
L’Effet Waouh du Train-World à Scharbeek, dans la banlieue de Bruxelles.
La maison (véritable) du contremaître de Schaerbeek au milieu de la salle des cheminots

Un temple pour tous les croyants du ferroviaire !

C’est donc avec mes yeux de mômes que j’étais à 8h55 pétante devant la porte de Train World. Presque seul, comme un vrai retraité qui perpétue cette tradition de poireauter juste devant les grilles alors… qu’il a toute la journée devant lui. Une envie de train, ça n’attend pas ! Je n’étais pas pressé, loin de là, et les 5 minutes m’ont permis de rêver fort à tous les trésors que je découvrirais à l’ouverture des portes. L’appréhension, tout de même, de tomber sur un musée sans âme et sans charme.

On rentre ici comme dans une gare ! Enfin presque. C’est normal, me direz-vous. Vous êtes dans une gare ! Qui a gardé son lustre et son charme d’époque. On ne va pas vous refaire toute l’Histoire du lieu, que vous pouvez retrouver ici. On entre par là gauche et d’anciens guichets avant de débouler, ticket en main, dans l’incroyable salle des pas perdus. Le temps, lui, ne l’est pas. Il m’aura fallut plusieurs longues minutes pour m’extraire de ce lieu incroyable où sont exposées les tenues historiques de la SNCB, les anciennes machines à billet, des maquettes de train ou de gares belges. Même les bambins, pourtant charmés, sont passés plus rapidement que moi.

Ensuite, on longe par l’extérieur les voies toujours en activités avant d’arriver devant un grand hangar noir. Certes, le lieux paraît tout de suite moins magique que son illustre voisine de gare. Vous oubliez néanmoins rapidement cette vision pour rentrer, par un sas de décompression, à l’intérieur d’une salle immense. C’est ici que le voyage commence vraiment.

Les anciens guichets de la gare de Schaerbeek désormais Train-World
Plongez et visitez les machines et les voitures depuis les prémices du transport ferroviaire belge
Le wagon postal visible à Train World

Une scénographie et un “parcours” soignés

La scénographique vous transporte instantanément. Elle est signée du belge François Schuiten, auteur de bande dessinée (ça ne s’invente pas…). Les décors sont épurés, sombres. Ils mettent d’autant plus en valeur les premières machines que l’on aperçoit un étage plus bas. Aux murs sont projetés d’incroyables cartes qui retracent l’Histoire ferroviaire de la Belgique et l’expansion de son réseau.

Ensuite les salles se succèdent, les installations aussi. Évidemment, l’espace qui présente la gigantesque Type 12 est incroyable. Mais moi, c’est surtout la salle suivante qui m’a touché. Elle nous parle des cheminots, ces hommes et femmes qui ont dévoué et dévouent encore leur énergie pour faire rouler toutes les machines. Autour d’une véritable maison, ou logeait notamment la famille de Pieter-Paul-Telemans, c’est un hommage poignant à tous les collègues des chemins de fer de cet ancien chef de gare. On découvre aussi, discret, ce wagon a bestiaux qui servit ici pendant la seconde guerre mondiale, à Schaerbeek, pour le transports nazi vers les camps de concentrations.

En pratique

Tarifs : De 9 à 12€ – Gratuit pour les moins de 6 ans
Ouverture : Toute l’année, du mardi au dimanche y compris jours fériés (sauf Noël et Jour de l’An)
Accès : l’idéal est d’arriver par le train (gare de Schaerbeek) ou en tramway

Nos “chouchous” de Train-World

La maison du contremaître

Elle ne passe pas inaperçue, cette véritable maison cheminote intégrée directement au musée. Ce n’est pas commun. Elle donne une âme supplémentaire à ce très joli espace qui rend hommages aux Hommes des chemins de fer

L'incroyable Type 12

L'Effet Waouh du Train-World à Scharbeek, dans la banlieue de Bruxelles.Impossible de la rater. C’est l’emblême de Train-World. Cette locomotive à vapeur géante, toute de vert vêtu, ferait presque peur. À comparer à côté du plus petit mais néanmoins historique premier autorail électrique M35

Le train postal

Et dire que les postiers, il fut un temps, triaient directement le courrier dans le train. Vous découvrirez aussi une multitude d’autres wagons (prisons, médicaux…) lors de votre parcours dans les allées de Train-World

Le hall de l'ancienne gare de Schaerbeek

Il faut bien le dire, d’entrée ça en jette ! On est projeté dans l’univers du rail à sa plus belle époque. La gare de Schaerbeek est un monument à elle seule. Elle est la porte d’entrée idéale vers le monde de Train World

Les cartes et les anciennes affiches

Un peu partout, tout au long de votre visite, de nombreux détails viennent parfaire votre découverte. On retiendra notamment les grandes cartes interactives qui présentent le réseaux ferroviaire belge au fil du temps. Où ces vieilles affiches promotionnelles de vacances pour la SNCB. La scénographie est incroyable et rajoute encore à l’impression de merveilleux.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *