Bruxelles : nos 10 incontournables

By Patrice
Cet article fait partie de la série 4 jours à Bruxelles - Belgique
Show More Posts

.01 : Un moment photo au Mont des Arts

Pourquoi la photo ? Parce que c’est certainement l’un des endroits les plus photogéniques. Il faudra par contre trouver un nouveau point de vue, tant les selfies sont légions dans ce coin là de Bruxelles. Peut-être, avec la Grand Place, l’endroit le plus shooté de la capitale belge. Vous me direz, vous êtes ici à côté du Palais Royal, autour d’une place encadrée par de somptueux bâtiments et en hauteur (ce qui pour le soit-disant plat pays…). C’est une bonne occasion de faire le tour de ce quartier, dans lequel vous retrouverez le Musée Magritte, celui des Beaux Arts ou encore des instruments de musique et son impressionnante façade ! Sans oublier le jardin royal, dans lequel vous pourrez profiter d’un peu de calme avant de redescendre vers la Grand Place en passant par le Jardin du Mont des Arts.

.02 : Découvrir la Gueuze… avant de la boire

Bon, forcément, qui dit Belgique dit bière. Çà tombe bien, j’en suis fan. Mais avant d’en déguster des litres, petit détour par la brasserie Cantillon pour découvrir une partie du processus de fabrication. Attention, ici on est bien loin des géants consuméristes de l’alcool à bulle. N’imaginez pas débouler chez Guinness. Vous pénétrez dans une brasserie encore indépendante, l’une des plus vieilles de Belgique, qui fabrique ici la véritable Gueuze. Oui, c’est de la bière mais en mieux ! Vous avez d’abord l’impression d’arriver dans un hangar à l’abandon, protégé par une porte en bois. Underground ! Pourtant derrière, des dizaines de personnes dégustent le breuvage. Scène presque surréaliste. Il y en a un peu partout, des gens bières à la main. La sensation d’être hors la loi, plongé dans un secret ancien. Une visite formidable que vous ne manquerez pas de terminer à la boutique pour ramener votre pack !

Visite de la brasserie Cantillon à Bruxelles
Visite de la brasserie Cantillon à Bruxelles

.03 : Buller du côté du Musée de la BD

Bon, forcément, qui dit Belgique dit Bande Dessinée (de quoi ? ça ressemble au paragraphe précédent ? C’est pas de ma faute si les Belges savent faire les meilleures choses … et je vous épargne les frites). Oui, Bruxelles est bien capitale de la BD (on aime bien Angoulême quand même). Ici, sur les murs de la ville, les artistes se sont lâchés. Un parcours vous permet d’ailleurs de découvrir une quarantaine d’œuvres. Faites-vous plaisirs également au Musée de la Bande Dessinée. Impressionnant de détails et de collections, il vous transportera au beau milieu d’un ancien grand centre commercial du célèbre Horta. Le détour vaut autant pour la BD que pour les lieux. À faire seul ou en famille, à tout âge, et pour tous les styles de bande dessinée.

.04 : Un tour dans le passé, au Parc et Musée du Cinquantenaire

Il faut bien faire un peu de patrimoine. C’est bien de boire de la bière, lire des BD et manger des Fricadelles. Primo, c’est un peu cliché pour la Belgique, deuxio les bruxellois ont bien d’autres choses à vous offrir. Oui, Buxelles est aussi une ville au patrimoine historique important. C’est le cas par exemple (mais pas que) au Parc du Cinquantenaire. Ce jardin à la française ouvre de très jolies perspectives sur les Musées Royal de l’Armée et celui du Cinquantenaire. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à visiter l’un des deux. Sinon, découvrez au moins l’architecture et les impressionnantes arcades. Un style “militaire” qui impressionne.

Au coeur du Parc du Cinquantenaire à Bruxelles
Au coeur du Parc du Cinquantenaire à Bruxelles

.05 : S’européaniser près du Parlement

Impossible pour moi, le français d’une génération Erasmus, de ne pas penser à l’Union Européenne lorsque je visite Bruxelles. Évidemment, comme beaucoup, sa politique politicard me gonfle et m’en éloigne. Et pourtant, l’idée d’Europe est génialissime. Le quartier du Parlement est à faire, pour ses bons et ses mauvais côtés. Le mauvais côté le plus criant, c’est qu’on a l’impression d’être au coeur de la City dans un quartier d’affaire en plus petit. Facile, alors, de faire le lien entre capital et Europe ? C’est aussi un bon moyen de s’apercevoir de la fragilité du continent. Le Musée du Parlement en est un bon exemple. J’ai apprécié revivre l’Histoire de l’UE. J’ai été moins convaincu quand j’ai vu tous ces éléments de “communication”. On parle de migration, d’aides sociale, d’agriculture mais sans jamais (Ô grand jamais) dénoncer les injustices que l’UE peut parfois provoquer, les débats qu’elle oublie de mener et la situation qui s’aggrave depuis des années. C’est dommage, ça manque de subjectivité. Il n’empêche visiter le poumon de l’Union et son quartier reste certainement un indispensable à réaliser à Bruxelles.

L'impressionnant Parlement Européen et sa... politique de l'Autruche ?
L’impressionnant Parlement Européen et sa… politique de l’Autruche ?

.06 : Dormir dans un train

Ben oui ! Voilà le “kiff” ultime de mon voyage. D’abord visiter Train-World, à Schaerbeek. Puis apprendre que j’allais dormir dans une ancienne voiture “Pullman” … au troisième étage d’un immeuble. Le Wagon bleu est visible depuis la place de la Gare. Il est comme suspendu au-dessus du vide. Dedans, tout est aménagé. Une idée géniale pour le Train Hostel, qui a fait toute sa décoration et sa thématique sur le monde ferroviaire. Depuis l’ouverture du Musée du Train à côté, l’Hôtel ne désemplit pas. Un chouette concept à découvrir.

Le Train Hostel, où comment dormir dans un train à Bruxelles
Le Train Hostel, où comment dormir dans un train à Bruxelles

.07 : Être un vrai touriste, en visitant la Grand Place

Allez, le temps d’une ou deux heures, on redevient “classique”. D’ailleurs, tous ces incontournables sont majoritairement mentionnés dans la plupart des guides. Difficile de réinventer la roue. La Grand Place et son quartier sont certainement les lieux les plus visités de la capitale belge. Ici affluent les touristes, en masse. D’ailleurs, les Bruxellois sont finalement peu nombreux dans le quartier, préférant les rues périphériques. Ici, les magasins et les restaurants se succèdent. C’est un peu décevant et franchement pas esthétique, mais ça ne doit pas occulter l’importance et la beauté des bâtiments sur la Grand Place. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Grand Place (et son Manneken Pis un peu plus loin) restent un détour presque obligatoire. Les détails dans les sculptures et les constructions sont tout bonnement incroyable et témoignent d’un savoir-faire unique. Ici, l’architecture flamande est de très haut niveau. Alors bouchez-vous les oreilles, levez les yeux pour oublier les attrapes-touristes et concentrez-vous sur la beauté du lieu.

.08 : Chiner aux Marolles

Rien à voir avec le maroilles du Nord, qu’on se le dise ! Ce quartier doit son nom aux sœurs Marolles qui s’installèrent ici au XVIIe siècle. D’entrée, l’on comprend qu’ici nous sommes dans le Bruxelles populaire. Une découverte bien différente des fastes touristiques et qui fait beaucoup de bien. Tous les matins, la place du Jeu-de-Balle devient un immense brouhaha où s’installe une grande brocante. De tout, du n’importe quoi souvent, un vaste fourre-tout d’objets et de cultures. Les bars, les bistrots et les antiquaires jouxtent les boutiques de fripes ou de déco. Une chose est sûr, ici on s’y sent bien !

.09 : Marcher et prendre l’air à Laeken

Pas courant de se rendre aussi loin de l’hyper-centre. Laeken est un quartier périphérique, longtemps une mise au vert de la royauté. Conséquence, un immense parc entoure plusieurs monuments dont une résidence d’été tout sauf modeste ! Il faut prendre le tramway, jusqu’au bout de sa ligne. C’est un peu long mais vous aurez à Laeken la joie de pouvoir marcher à l’air un peu plus libre. Une jolie balade d’environ 2h permet de faire le tour, depuis l’impressionnant cimetière jusqu’aux… monuments asiatiques. Oui, oui, en presque plein milieu de Bruxelles. L’endroit est également réputé pour l’un des monuments les plus célèbres de la capitale : l’atonium.

L'atonium de Bruxelles, au coeur du parc de Laeken
L’atonium de Bruxelles, au coeur du parc de Laeken

.10 : Rencontrer les bruxellois près des quais

Pour le soir, je vous conseille (sur les conseils d’une personne elle-même conseillée…) le quartier de Sainte-Catherine et plus loin des quais. Pour l’avoir testé, à la tombée de la nuit, l’atmosphère y est jeune et joyeuse. Les festivités durent un moment et les terrasses des cafés ne désemplissent pas. De très bonnes adresses à découvrir, en plus d’un quartier paré de jolis monuments et maisons. Au bout, vous retrouverez les quais et son ambiance “indus”. On a beaucoup aimé flâner le long du canal de Senne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *