Conseils : voyager (en train) en Sicile

By Patrice

Voyager en Sicile en train n’est pas toujours une évidence ! Forcément, vous êtes sur une île… Bien que peu développé et boudé, le train est un allié de taille pour découvrir une partie des charmes de la Sicile. Voici quelques conseils pour vous permettre de vous y retrouver et de profiter pleinement de votre séjour.

Arriver en Sicile

Évidemment, il serait gonflé de vous dire que le meilleur moyen d’arriver sur l’Île de Sicile est le train ! Entourée d’eau (comme toutes les îles, en fait…) l’avion semble le moyen le plus “simple” (mais aussi le plus polluant) de rejoindre Catane ou Palerme. Des départs de Lyon, Paris, Bordeaux et la plupart des grandes villes sont disponibles.

L'arrivée en avion à Catane a un avantage : celui d'apercevoir l'Etna. Difficile de faire plus "simple" que l'avion pour atteindre la Sicile. Mais c'est possible si vous avez du temps !
L’arrivée en avion à Catane a un avantage : celui d’apercevoir l’Etna. Difficile de faire plus “simple” que l’avion pour atteindre la Sicile. Mais c’est possible si vous avez du temps !

Vous pouvez aussi tenter le bateau. Pour cela il vous faudra une voiture pour rejoindre le port de Naples, par exemple (départ également possibles de Salerne ou de Regio di Callabre). À défaut de véhicule, vous pourrez aussi atteindre Naples en train depuis Turin ou Milan (elles-mêmes accessibles par le TGV depuis Paris ou Lyon entre autre). À Naples vous embarquerez au port pour débarquer à Messine/Milazzo/Catane ou Palerme selon la saison.

Il y a tout de même un petit trésor qu’il ne faudrait pas rater si vous êtes dingue de train. Car oui, atteindre la Sicile entièrement en train est possible même dans l’eau ! Depuis Naples, comptez 4 à 5h par le train pour atteindre la Calabre. Ici, vous n’aurez pas à descendre du train. Celui-ci embarquera directement dans un ferry (équipé de rails) pour vous redéposer de l’autre côté en gare de Messine. Le train continuera ensuite sa course vers Palerme. Un moment court mais assez incroyable que d’embarquer un train sur un bateau !

Se déplacer en Sicile

Là-aussi, le plus “simple” sera de louer une voiture. Si vous êtes perturbés (comme moi) par la conduite en Italie, sachez que la Sicile est… encore pire notamment dans les villes. Ici, la priorité est avant tout au klaxon. Ne surtout, surtout, jamais faire ralentir un italien au volant ! Une fois habitué, l’automobile vous permettra de faire le tour de l’île et de rallier l’ensemble des lieux de visite. Force est de constater que, pour un voyage en totale liberté, la voiture gardera les meilleurs arguments (malheureusement :/)

Se déplacer en train en Sicile reste tout à fait possible. Il faudra certainement associer aux wagons le bus pour vous permettre d’atteindre certaines destinations. Néanmoins, comme la carte ci-dessous le montre, Palerme, Cefalu, Messine, Taormine, Trapani, Agrigento, Siracuse, Catane, Enna… ont chacune une gare reliée au réseau ferroviaire de Trenitalia. Des destinations qui “parlent” si vous avez pris le temps d’ouvrir votre guide du routard ! Preuve en est que l’on peut parfaitement se faire plaisir en n’utilisant que le train (c’est d’ailleurs sans autre moyen de locomotion mis à part le bus que je me suis déplacé en Sicile !)

Les lignes de train en Sicile - FERROVIE SICILIANE - MAPPA
Les lignes de train en Sicile – FERROVIE SICILIANE – MAPPA

La Sicile en train, pas toujours évident donc

C’est assez clair. On aurait aimé vous promettre que le train est le meilleur ami du touriste en Sicile. Ce n’est pas le cas. Mais rassurons ceux qui, comme moi, veulent à tout prix utiliser ce mode de déplacement. C’est tout à fait possible et cela reste une super expérience pour moi. Vous serez peut-être un peu surpris par les différences notables entre les gares. Certaines, grandes et classiques ressemblent en grande partie à celles que nous avons l’habitude de voir en France. Mais, comme dans l’hexagone, de plus en plus de petites haltes ferment. Il ne sera pas toujours évident de s’y repérer et d’obtenir de l’information.

Un train Regional Trenitalia en gare de Messine
Un train Regional Trenitalia en gare de Messine

Les trains italiens et siciliens ont un défaut que j’ai pu constater quasiment à chaque fois. Les horaires ne sont pas souvent respectés. Les retards s’accumulent. Ils ne sont jamais “énormes” mais si vous effectuez des correspondances, laissez-vous toujours une marge de 30 minutes minimum ! Sur les plus grandes lignes (Siracuse-Catane-Messine et Messine-Palerme) les trains sont réguliers et nombreux. Toutes les heures environ, vous arriverez facilement à trouver un wagon pour vous conduire à destination. Ce sont sur ces deux axes que les trains circulent les plus vite.

Au niveau des tarifs, rien d’extravagant en comparaison à d’autres pays. Ce n’est pas aussi accessible que le bus sur certains trajets mais généralement plus confortable ! Par exemple, j’ai pu effectuer un trajet Catane-Messine en un peu plus d’1h15 pour moins d’une dizaine d’euros en prenant mes billets le jour même ! Il existe, en gros, deux types de trains différents sur l’île : les régionaux et les régionaux “Veloce”. Ces deuxièmes sont des trains rapides, qui s’arrêtent dans moins de gares. Privilégiez-les pour circuler entre les grandes villes.

Mon “train-trip” en Sicile

Je ne suis pas resté en Sicile assez longtemps pour pouvoir vous proposer un tour complet de l’île avec le train. Sachez, en tout cas, que c’est parfaitement possible (voir carte ci-dessus). J’étais sur l’île 3 jours, première étape avant un voyage plus complet et long sur les magnifiques iles éoliennes.

J’ai débarqué en avion à Catane avant de rejoindre mon B’n’B en centre-ville. Depuis l’aéroport de Catane, le bus est rapide et économique pour relier le centre.

Jour 1 : Autour de l’Etna, en train ! Grâce au circumetnea, qui circule en dehors du réseau ferroviaire italien, vous pouvez profiter d’une belle journée sur une voie métrique et dans de vieux wagons pour contourner entièrement l’Etna en passant par Bronte/Randazzo/Giarre. Un superbe voyage un peu “hors” du temps que je vous propose de découvrir ici.

Jour 2 : Découverte ensuite de Catane. Une ville souvent en “ébullition” et au sang chaud que j’ai beaucoup apprécié. Les Italiens vous accueillent avec grand plaisir.

Jour 3  : Montée à l’Etna, cette fois-ci. Je vous raconte ici la galère que ce fut pour moi. Mais le jeu en vaut tout de même la chandelle. Un temps pourri au sommet, peu de visibilité, mais “JE L’AI FAIT”. L’Etna, un incontournable de votre séjour en Sicile. Forcément. Pas de train, mais du bus et du téléphérique quand même !

Puis à 16h, direction Catania-Centrale. La gare près du port et de la mer. La plus grande de Catane. Mon train pour Messine m’y attend. Enfin, si l’on ne compte pas le retard. En provenance de Siracuse, c’est vendredi et les lycéens en internat à Catane sont nombreux à attendre. J’embarque pour Messine ou je n’aurais que quelques minutes pour récupérer ensuite un second train vers Milazzo. Les abords de la gare et les accès vers le centre ne sont pas des plus ragoutants. Mais la ville est sympathique, surtout le soir en se baladant sur les quais. D’ici partent les ferrys toute l’année vers les iles éoliennes !

Et tout ce que j’aurais voulu faire, et que je me réserve pour un prochain voyage : (À venir)

Infos et réservations TRENITALIA : www.trenitalia.it Infos et réservations CIRCUMETNEA (train de l’Etna) : www.circumetnea.it This entry was posted in Les lignes, Lignes Europe, Lignes Italie, Sicile & Îles Eoliennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *